Mission en cours : Embellir la vie des enfants de la Syrie en créant des espaces de jeux dans les camps de réfugiés

22 octobre 2015

Nous avons lancé en début septembre 2015 une nouvelle campagne de récolte de fonds « le jeu contre la guerre », destinée à aménager des espaces de jeux dans les camps de réfugiés syriens.

Nos actions se concrétisent avec notre équipe et nos partenaires sur le terrain The Syrian Association for Relief and Development (SARD), par la construction, d’avril à mai 2016, d’un premier prototype, au camp d’Ariha situé en Syrie près de la frontière de la Turquie.Les résidents de ce camp, ayant fui vers le nord, l’ont nommé ainsi en l’honneur de leur ville natale qui a été détruite par la guerre.

L’équipe de création de Je veux jouer s’est associée avec celle des Architectes de l’urgence et de la coopération (AUC), ainsi que de nombreux bénévoles experts en psychologie de l’enfance, en ergothérapie et en jeux, ou encore en design de l’environnement pour produire, en partenariat avec l’équipe de terrain à la frontière syro-turque The Syrian Association for Relief and Development (SARD), un programme fonctionnel et technique, contenant toutes les informations nécessaires pour commencer la conception de l’espace en tant que tel.

Un concours de charrette de conception a eu lieu à l’École de design de l’UQAM en mars 2016. Un jury d’experts a évalué les projets soumis par la quarantaine de participants pour retenir les meilleures idées selon les critères suivants : design, création communautaire, faisabilité, sécurité, adaptabilité aux développements de l’enfance et adaptabilité ludique.

Sachant que la moyenne de temps passé dans un camp de réfugiés est de 17 ans, c’est-à-dire qu’il y a des enfants qui naissent et qui grandiront sous ces tentes dans ces conditions inhumaines, il est essentiel pour notre mouvement de grandir et d’obtenir le plus de soutien possible, y compris de la part des institutions dédiées à l’enfance et à l’éducation.

Aidez-nous à offrir aux enfants de la guerre, des espaces pour jouer, rêver, apprendre et grandir.
Comme des bulles d’espoir et de rêve, les espaces que nous allons planter dans les camps de réfugiés, serviront la cause de l’enfance.

FAIRE UN DON

Ajouter un commentaire